L’Aveyron en automne – Le village de Montméjean

Aujourd’hui, j’ai envie de vous parler de Montméjean, un village que l’on visite à pied, tranquillement, seuls ou avec un guide. Un endroit que l’on découvre au fur et à mesure. Un jardin botanique y a élu domicile en 1990 crée par des passionnés. Je ne l’ai vu qu’en automne et en partie mais j’imagine la beauté de ce lieu au printemps et en été.

Il y a même de nombreuses orchidées à admirer. J’y retournerai très certainement. Pour les plus sportifs, le village de Montméjean est parfait pour y faire une randonnée de 5h et profiter de la flore méditerranéenne, des roches, de la vue exceptionnelle des gorges de la Dourbie.

L’Aveyron et moi, c’est une belle et grande histoire d’amour. J’ai succombé au charme de ce département au premier coup d’oeil et je crois qu’aller là-bas en automne en décuple les beautés. Les richesses de ce patrimoine sont multiples et je crois que chaque recoin est à découvrir. J’ai eu la chance de découvrir quelques lieux et je me devais de le partager avec vous.

_IGP6541

Montméjean est un village ruiniforme bâti sur un éperon rocheux à flanc de colline dans le Causse Noir. Certaines bâtisses sont restaurées, il y a même un gîte et une association : Vivre à Montméjean travaille pour la sauvegarde de la richesse de ce village. Il se situe près de Saint-André-de-Vézines, là ou j’ai eu la chance de vivre des vacances exceptionnelles et où j’ai fait de belles rencontres.

Le village de Montméjean en photos

_IGP6548

_IGP6578

Nous sommes en automne, il fait beau, les oiseaux chantent et la vie est belle (ou presque). J’avais déjà raconté mes deux belles rencontres avec Peyre et Cantobre, deux villages classés plus beaux de france. Des moments magiques qu’on garde bien précieusement dans un petit coin de son coeur. J’y ai également découvert des paysages à couper le souffle. Il ne suffit pas d’aller loin pour apprécier la nature et ses richesses. J’ai visité des forêts de stalagmites uniques au monde, tel un univers féerique dans lequel on a envie de plonger. L’Aven Armand m’a littéralement séduite. J’ai goûté aux spécialités locales, comme le titounet’, l’aligot, le pain aveyronnais et le gâteau à la broche. Autant de mets délicieux qui réveillent encore mes papilles.

Articles similaires

11 réflexions sur “L’Aveyron en automne – Le village de Montméjean”

  1. DELAMARRE Jean-François

    Aux villages magnifiques que vous citez, n’oublier pas d’ajouter le hameau de SAINT-VERAN, commune 12100 LA ROQUE SAINTE MARGUERITE, qui domine la Vallée de la Dourbie sous son château médiéval. Accessible par une route très étroite de 3km, à voie unique avec refuges.
    Voir ainsi l’Association “Les Amis de Saint-Véran”, dont c’est le cinquantenaire cette année 2014, et qui assure avec le concours des résidents principaux et secondaires la mise en valeur du village. Association qui participe également à la sauvegarde de l’Eglise des Treilles, située en contrebas, église toujours consacrée, et qui, sans cette association et la municipalité, serait par terre.

  2. Ping : Balade à Millau, et si on allait manger de l'aligot ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.